Comprendre le fonctionnement du générateur de nombres aléatoires (RNG)

Le générateur de nombres aléatoires (RNG) est le cerveau de la machine à sous. Tandis que la plupart des joueurs savent qu'il y a une puce d'ordinateur qui choisit les nombres, ils ne comprennent pas entièrement comment elle fonctionne et ceci peut mener à certains des nombreux mythes et idées fausses au sujet d'une machine à sous. L'un des mythes les plus courants est qu'une machine a un cycle qui permet à un joueur de savoir quand elle va être gagnante. Alors pour tout les joueurs de Parklane Casino, voici tout ce que vous devez savoir sur ce système.

Le programme RNG

A l'intérieur de la machine à sous se trouve un microprocesseur similaire à celui de votre ordinateur personnel. Au lieu d'exécuter Word ou Excel, il exécute un programme spécial, le RNG, qui génère des chiffres correspondant aux symboles sur le rouleau de la machine à sous.

On pourrait dire que le RNG est en perpétuel mouvement. Tant que la machine est sous tension, elle sélectionne constamment des nombres aléatoires toutes les millisecondes. Le RNG génère une valeur comprise entre 0 et 4 milliards (nombre approximatif) qui est ensuite traduite en un ensemble spécifique de nombres correspondant aux symboles sur les rouleaux. Le résultat de chaque tour est déterminé par le nombre choisi par le RNG. Ce numéro est choisi lorsque vous appuyez sur le bouton de rotation ou lorsque vous déposez une pièce.

Le RNG utilise une formule connue sous le nom d'algorithme qui est une série d'instructions pour générer les nombres. L'ampleur de ce phénomène dépasse la plupart de nos connaissances mathématiques, mais il est possible d'en vérifier l'exactitude. Ceci est fait par la Commission de Contrôle du Casino et d'autres sociétés de test indépendants pour s'assurer que le programme fonctionne comme il se doit afin que le joueur ne soit pas trompé.

Principes du générateur de nombres aléatoires

Voici une explication plus simple et plus facile à comprendre. Bien que ce ne soit pas précisément ainsi que fonctionne le RNG, elle devrait vous donner une compréhension de base des principes de la façon dont les tours gagnants sont déterminés.

Machines à sous à rouleaux

Les machines à sous à rouleaux ont un certain nombre d'espaces sur chaque rouleau qui contiennent un symbole ou un blanc. C'est ce qu'on appelle les arrêts physiques. La plupart des vieilles machines mécaniques avaient des bobines qui pouvaient contenir 20 symboles tandis que les machines modernes ont des bobines avec 22 butées physiques. La technologie du microprocesseur permet aux nouvelles machines d'accueillir un grand nombre d'"arrêts virtuels".

Pour cet exemple, simplifions les choses et imaginons qu'il n'y a que 10 symboles sur chaque bobine. Avec 10 arrêts, il peut y avoir 1000 combinaisons différentes. Nous obtenons ce nombre en multipliant le nombre de symboles sur chaque bobine. (10 x 10 x 10 x 10 = 1.000) Les 1.000 combinaisons qui peuvent être atteintes sont connues comme un cycle, et c'est le mot qui confond parfois un joueur à penser que la machine a des cycles gagnants et perdants.

Les chances qu'une combinaison à trois chiffres soit choisie sont d'une sur mille. Théoriquement, si vous jouez 1000 tours, vous devriez voir chacune de ces combinaisons une fois. Cependant, nous savons tous que ce n'est pas le cas. Si vous jouez un million de tours, vous verrez que les chiffres se rapprochent de la probabilité réelle. C'est semblable à tirer à pile ou face une pièce de monnaie 100 fois. Bien que les chances soient de 50 à 50, il est peu probable de voir 50 fois pile et 50 fois face après 100 lancers.

Retour haut de page